« Le fondement de toute la vie chrétienne, le porche de la vie dans l’Esprit et la porte qui ouvre l’accès aux autres sacrements. » (Catéchisme de l’Eglise Catholique § 1213)

 

Signification, déroulement …

« Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. » Evangile de St Matthieu 28, 19-20

Qu’est ce que le baptême ?

« Baptiser » du grec « baptizein » signifie « plonger, immerger ». La plongée dans l’eau signifie l’union du catéchumène avec le Christ, lui qui a plongé dans notre humanité, jusqu’à la mort, et qui a vaincu la mort par sa résurrection. Le baptisé ressort de l’eau comme un homme neuf, ressuscité avec le Christ. Le baptême réalise une nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit Saint.

Que nous apporte le baptême ?

Ainsi, le sacrement du baptême nous unit au Christ, il nous fait participer à sa mort et à sa résurrection et nous purifie du péché. Il nous donne l’Esprit Saint qui apporte l’amour dans nos cœurs. Il nous rend pleinement enfant de Dieu, en Jésus-Christ, et nous fait ainsi entrer dans la famille de Dieu qui est Père, Fils et Esprit. C’est une célébration ecclésiale qui nous fait entrer dans la communauté chrétienne, dans l’Église.

Quel est le sens des rites du baptême ?

Selon l’âge de celui qui demande le baptême, la préparation et la célébration du baptême seront différemment organisées mais les rites seront les mêmes :
Le signe de la croix tracé sur le front du baptisé marque l’empreinte de l’amour du Christ sur lui, et signifie que le baptisé est sauvé par la croix du Christ.
L’accueil dans l’église signifie que le baptême est l’entrée dans la communauté chrétienne.
La proclamation de la Parole de Dieu, révèle l’amour de Dieu pour son peuple et suscite la réponse de foi du baptisé et de l’assemblée : la profession de foi, adhésion sincère et libre.
L’eau bénite versée sur la tête par trois fois, eau qui purifie et donne la vie, réalise la mort au péché et l’entrée dans la vie de Dieu Trinité (Père, Fils et Esprit).
– Par l’onction de Saint-Chrême, huile parfumée consacrée par l’évêque, le baptisé est pénétré de l’Esprit de Dieu, incorporé au Christ, devenu un chrétien.
Le vêtement blanc dont on habille le baptisé, symbolise qu’il a « revêtu le Christ » (Ga 3,27), qu’il est ressuscité avec le Christ.
Le cierge, allumé au cierge pascal, signifie que le Christ a illuminé le baptisé qui devient « lumière du monde » (Mt 5,14) et doit porter à son tour la lumière du Christ au monde.

Peut-on recevoir le baptême à tout âge ?

Oui, bien sûr. En plus des baptêmes des petits enfants, il existe chaque année de nombreux baptêmes d’adultes ainsi que des baptêmes d’adolescents et d’enfants d’âge scolaire. Environ 2300 adultes sont baptisés chaque année en France pendant la nuit de Pâques. Ces demandes de baptême sont souvent consécutives à un événement important de la vie, à une rencontre, une épreuve, une lecture qui interpelle. Parfois, elles sont le fruit d’une longue recherche, de questions sur le sens de sa vie.

Baptême des petits enfants

« Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les peuples. » Livre de Jérémie 1,5

Pourquoi baptiser les enfants quand ils ne sont pas capables de comprendre ?

L’Eglise catholique tient beaucoup à ce que les personnes elles-mêmes, demandent les sacrements. Cependant, depuis toujours, l’Eglise baptise les petits enfants parce qu’elle est consciente de leur transmettre la vie de Dieu, vie éternelle, un grand don. 
Dans la relation entre l’homme et Dieu, c’est toujours Dieu qui a l’initiative. Le don de Dieu est gratuit. Il nous donne son Esprit et veut faire de nous ses enfants, avant même que nous le connaissions. « C’est à cela que nous avons connu l’amour de Dieu : il nous a aimés le premier » (Première lettre de Jean 4,10).
Les parents veulent ce qu’il y a de meilleur pour leur enfant. Ils ne veulent pas attendre pour faire ce cadeau à leur bébé. Ils demandent le baptême pour lui et ils s’engagent à lui donner une éducation chrétienne. Lui faire connaître le Christ, le faire participer à la vie de la communauté chrétienne, pour qu’il puisse un jour adhérer librement. Car recevoir le baptême sans vivre de cette grâce n’aurait pas de sens. Lors du baptême, le bébé vit les rites dans les bras de sa mère ou de son père, dans un climat de tendresse. Il perçoit mystérieusement des choses que nous ignorons. Un lien fort et plein de mystère se tisse entre notre Dieu – Père, qui se donne tout entier, et ce petit d’homme. A nous de lui ouvrir la route de la vie chrétienne et de la foi chrétienne.

Le baptême des petits enfants respecte-t-il leur liberté ?

Certains parents ne veulent pas faire baptiser leur enfant bébé pour lui laisser la liberté de faire un choix quand il sera plus grand. Mais comment choisir ce qu’on ne connaît pas ? La garantie de la liberté de l’enfant est de lui donner une formation chrétienne. Chaque étape de sa vie chrétienne (catéchèse, première communion, profession de foi, confirmation, réconciliations…) lui permettra de faire un choix personnel de plus en plus éclairé, de plus en plus libre.

Comment préparer le baptême d’un petit enfant à Saint-Symphorien ?

Les baptêmes sont célébrés les samedis à 11h, une à trois fois par mois. Une célébration peut concerner une ou plusieurs familles car cela manifeste mieux le visage communautaire de l’Eglise.
Au moins trois mois avant la période souhaitée, venez à l’accueil du presbytère pour exprimer votre demande et choisir parmi les dates proposées.
– Vous serez invités à une première réunion de préparation animée par un prêtre de la paroisse et l’équipe de préparation au baptême. Ce sera l’occasion d’échanger en profondeur avec d’autres parents sur la signification du sacrement et de découvrir comment vivre ce don du baptême. Les parrains et marraines sont aussi invités à cette réunion, dans la mesure de leurs possibilités.
– Vous réfléchirez ensuite chez vous à une première sélection de textes et de chants pour la célébration, à l’aide des documents remis lors de la première réunion.
– Enfin, vous préparerez la célébration du baptême au cours d’une deuxième réunion avec les parents dont l’enfant sera baptisé le même jour. Un couple de l’équipe de préparation au baptême animera cette réunion et vous guidera dans les choix à effectuer.

Contacts :
• pour les bébés et les enfants jusqu’à 6 ans : accueil du presbytère, 01 39 20 21 32 – saint.symphorien@free.fr

Baptême des enfants d'âge scolaire et des adolescents

Jésus leur dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. » Evangile selon St Marc 10,14

 

L’enfant scolarisé comprend pleinement le sens du baptême, et perçoit nettement l’amour que Dieu lui porte. Il se sent appelé intimement à être enfant de Dieu en Jésus-Christ. Il est capable de répondre personnellement à cet appel, en accord avec ses deux parents.

Comment se fait la préparation au baptême d’un enfant d’âge scolaire ou d’un adolescent ?

La première chose à faire est d’inscrire l’enfant à la catéchèse (5-11 ans) ou à l’aumônerie de son collège ou de son lycée où il recevra une formation chrétienne avec les enfants de son âge. Il fera part de son désir d’être baptisé à son catéchiste ou son animateur d’aumônerie.
Le baptême fera l’objet d’un cheminement sur un ou deux ans, au sein d’un petit groupe d’enfants ou d’adolescents demandeurs, sous la conduite d’animateurs. Cette démarche est volontairement longue pour laisser à l’enfant ou à l’adolescent le temps de découvrir la foi, de mûrir son désir, de comprendre son engagement et d’exercer sa liberté. 
Ils se réuniront régulièrement sur la période scolaire pour approfondir leur connaissance de la vie de Jésus, réfléchir au sens et aux rites du baptême, et pour relire leur cheminement.

Que découvrent les enfants ?

Plus qu’une connaissance intellectuelle, les enfants découvrent Jésus en tant que personne, avec qui ils peuvent créer un lien privilégié et à qui ils peuvent s’adresser. Ils sont conduits à une vie de prière. Ils découvrent l’Eglise comme une famille qui les accueille, en participant aux célébrations et aux messes de la communauté.

Comment se passe la célébration du baptême d’un enfant d’âge scolaire ou d’un adolescent ?

La célébration se déroule en plusieurs étapes, conformément au rituel du baptême des enfants en âge de scolarité. Les étapes permettent une démarche progressive. C’est un chemin d’initiation chrétienne pour les enfants ainsi que pour leurs parents. Elle comprend quatre étapes, célébrées lors des messes du catéchisme ou de l’aumônerie, dont le baptême, célébré lors de la veillée pascale, avec toute la communauté, lorsque c’est possible.

1ère étape : L’enfant exprime sa demande de baptême à la communauté.

2ème étape : L’entrée en catéchuménat : L’enfant est marqué du signe de la croix. Il se met à l’écoute de la Parole de Dieu, pour découvrir la vie de Jésus, et l’amour que Dieu lui donne. Il reçoit une Bible.

3ème étape : La renonciation au mal ou scrutins : L’enfant reconnaît qu’il n’est pas toujours facile de suivre Jésus, il découvre sa miséricorde, et la force que Jésus lui donne pour choisir le bien, par le rite de l’imposition des mains.

4ème étape : Le baptême lui-même. Le jeune professe la foi de l’Eglise et vit les rites essentiels du baptême (eau, Saint-Chrême, vêtement blanc, lumière …). Cette dernière étape a lieu de préférence lors de la nuit de Pâques, où toute la communauté fait mémoire de son baptême, en célébrant la résurrection du Christ.

Contacts :
• pour les enfants jusqu’à 6 ans : accueil du presbytère, 01 39 20 21 32 – saint.symphorien@free.fr
• pour les enfants de 7 à 12 ans : Aïda Bardou, 06 47 88 33 19

Baptême des adultes

Jésus répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. » » Evangile de St Jean 3, 5

 

« Des hommes, des femmes s’interrogent et expriment une demande de baptême ou de connaissance de la foi chrétienne. La paroisse Saint-Symphorien accueille ces personnes, là où elles en sont de leur vie et les accompagne dans une découverte de la foi en Jésus-Christ dans le respect et la liberté de chacun. Après un premier temps de découverte, l’adulte choisira s’il souhaite poursuivre la route de l’initiation chrétienne et se préparer à recevoir le baptême. Il deviendra alors un « catéchumène », c’est-à-dire « celui qui se met à l’écoute de la Parole ».

Que découvre-t-on au catéchuménat ?

  • Un accueil : pouvoir rencontrer des chrétiens heureux de dialoguer, au sein d’une petite équipe. La rencontre régulière avec les accompagnateurs est un temps fort d’amitié et de partage, qui permet de trouver sa place et de s’enraciner dans l’Église.
  • Un accompagnement : chercher ensemble des réponses aux questions que nous nous posons tous : le sens à donner à notre vie, l’amour, la mort, Dieu, Jésus Christ, l’Église… Entendre la catéchèse et la réflexion doctrinale de l’Eglise.
  • Une rencontre : découvrir Jésus Christ et l’amour immense et gratuit que Dieu porte à chacun, à travers la Parole de Dieu, contenue dans la Bible. Découvrir la manière dont cette Parole transforme nos vies. Découvrir une Église qui dit sa foi et essaie de vivre une vraie fraternité.
  • La célébration des sacrements : découvrir la prière personnelle et la prière communautaire en Église. S’acheminer vers la célébration des sacrements : baptême par étapes,  eucharistie, confirmation.

Quelles sont les étapes du baptême des adultes ?

Le chemin est marqué par des étapes célébrées dans la communauté paroissiale ou diocésaine.

L’entrée en catéchuménat se fait après un premier temps d’évangélisation et suppose que le futur catéchumène demande explicitement la foi à l’Église. Le célébrant lui impose les mains puis le signe de la croix sur le front, les oreilles, les yeux, les lèvres, la poitrine, les épaules, et le marque tout entier de la croix, avant de lui remettre le livre des Évangiles et de l’inviter à venir aussi souvent qu’il le désire dans l’assemblée, pour se nourrir de la Parole de Dieu.
La célébration de l’appel décisif a lieu le premier dimanche de carême. Après l’appel nominal des catéchumènes, l’évêque interroge les parrains, il leur demande s’ils jugent que leur filleul est apte à recevoir le baptême et il demande à l’assemblée son accord. Après la liturgie de la Parole, il demande aux catéchumènes s’ils désirent recevoir le baptême, les invite à inscrire leur nom sur le registre diocésain et il leur dit : « Vous êtes appelés ».
Puis vient ce que l’on nomme les scrutins par lesquels on demande à Dieu d’éloigner le mal des catéchumènes et de les remplir de la force de l’Esprit. Les trois scrutins sont liés aux trois évangiles de saint Jean lus pendant les dimanches de Carême (année A) : la rencontre de Jésus avec la Samaritaine, la guérison de l’aveugle-né et la résurrection de Lazare ; ainsi sont demandées pour les catéchumènes l’eau de la connaissance du Messie, la lumière de la vérité et la vie éternelle.
Vers la fin du Carême, le rite de la reddition du Symbole demande aux catéchumènes de proclamer eux-mêmes devant l’assemblée le Credo (la foi de l’Eglise) qu’ils ont maintenant assimilé et dont ils vont vivre.
Enfin, par le rite de l’Ephata (« Ouvre-toi », selon la formule utilisée en Marc 7, 34 pour la guérison du sourd-muet), le célébrant, en touchant les oreilles et la bouche du catéchumène, demande qu’il « s’ouvre » afin de pouvoir à son tour proclamer, pour la louange de Dieu, la foi qu’il a entendu professer.

Dans la nuit de Pâques, prennent place les rites proprement baptismaux : après la prière de bénédiction de l’eau baptismale, les catéchumènes sont invités à renoncer par trois fois au mal et à professer leur foi ; puis, par trois fois aussi, l’eau baptismale est versée sur leur tête « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». Ils sont revêtus d’un vêtement blanc, symbole de « la créature nouvelle » (2 Co 5,17) qu’ils sont devenus en Christ, et un cierge allumé au cierge pascal leur est remis pour signifier qu’ils sont désormais « lumière du monde » (Mt 5,14). Puis vient l’onction avec le saint-chrême qui manifeste le don de l’Esprit qu’ils reçoivent pour les confirmer dans la foi.

Les catéchumènes, désormais néophytes (« nouvelles plantes » greffées sur le Christ, cf. Rm 6,5), reçoivent, enfin, l’eucharistie qui couronne leur « initiation chrétienne ».

Demander le baptême à Saint-Symphorien

Rencontrez un des prêtres de la paroisse à sa permanence, ou prenez rendez-vous à l’accueil du presbytère, ou encore contactez Réginald Slove, 01 30 21 86 93 ou  rslove37@orange.fr.

– Une première rencontre permettra de faire connaissance, cerner la demande, et déterminer un binôme d’accompagnants.

– Deux accompagnateurs cheminent avec chaque catéchumène. Les rencontres se font à un rythme ajustable en fonction des disponibilités de chacun : toutes les deux ou trois semaines environ, et sur des thèmes ou des textes choisis ensemble. Le programme n’est pas préétabli pour privilégier une écoute des questionnements de la personne accompagnée pour découvrir, à travers les Écritures, Jésus Christ, Fils de Dieu, vivant aujourd’hui et nous appelant à vivre dans l’Esprit en Église, grâce aux sacrements.

– Des rencontres avec les personnes cheminant dans les autres paroisses du doyenné ont lieu : soirées de prière, d’échanges et de témoignages. Chaque année une récollection diocésaine est proposée aux catéchumènes.

– Chaque cas étant particulier, il n’y a pas de calendrier ni de durée prévisible au départ. L’accompagnement est personnalisé et peut comporter des pauses. Il peut durer plusieurs années, période heureuse qui prend peu de temps chaque mois.

– Le catéchumène (puis le néophyte) est invité à prendre place et à participer à la vie de la communauté paroissiale.